25/05/2006

Agissez pour la biodiversité en Guyane !


En Guyane française, des citoyens et de nombreuses associations de protection de l'Environnement s'opposent au projet d'une multinationale canadienne qui envisage l'implantation d'une mine d'or primaire, à ciel ouvert, sur la montagne de Kaw.
Le site choisi est une forêt primaire à haute biodiversité Ce site exceptionnel fait l¹objet de plusieurs mesures de conservation :Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura, sanctuaire entre autre des derniers caïmans noirs, site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor, ZNIEFF de type I.
Les études pluridisciplinaires réalisées par les scientifiques ont mis en évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et particulièrement sur le site des permis de CAMBIOR - l'exploitation de ce site va entraîner une déforestation et une pollution importantes, préjudiciables à la faune et à la flore, notamment à plusieurs espèces protégées par la convention de Washington dont notre pays est signataire. Une forêt primaire d'une importance majeure sera ainsi sacrifiée pour le seul bénéfice de CAMBIOR.
Sur la durée du projet (7 ans) plus de 9 millions de tonnes de roches seront broyées et mélangées à 30.000 tonnes de produits chimiques (cyanure, chaux...). En plus d'un accident industriel (risques de rupture de digue avec déversement des résidus cyanurés dans les rivières en aval...), les risques sanitaires peuvent aussi provenir d'une contamination lente et continue des sols, des eaux de surface et souterraines par des substances extraites du sous-sol ( métaux lourds, arsenic...).
La Construction de la route permettant l'acheminement de matériaux et produits toxiques se fera sur une zone de droit d'usage des communautés amérindiennes Palikur.
Les retombées économiques du projet sont dérisoires: en effet, seule la taxe sur la production d'or, soit 0.5 %, sera reversée par CAMBIOR. Cette firme sollicite comme préalable à son implantation des privilèges injustifiés : l'exonération de l'octroi de mer, de l'impôt sur les sociétés, de la taxe foncière, de la taxe sur le carburant, la réalisation de 55 km de ligne haute tension, une subvention de 28 millions de d'euros (loi Girardin).
Un tel projet est incompatible avec un développement local et durable de la Guyane et va à l'encontre de l'intérêt général car il va détruire un patrimoine unique , commun à tous.

Vous pouvez agir soit en adressant le message suivant rédigé par cyberacteurs par courriel à
ministere@ecologie.gouv.fr et à
courrier@guyane.pref.gouv.fr
Prénom, Nom
Profession
Adresse :code postal, ville
A Madame la Ministre de l'écologie et du développement durable
A Monsieur le Préfet de Guyane.
Objet : Autorisation d'exploitation d'une mine d'or à ciel ouvert en Guyane française.
Madame la Ministre,
Monsieur le Préfet,
Je suis informé du projet de la firme CAMBIOR CBJ CAIMAN SAS portant sur l'exploitation d'une mine d'or à ciel ouvert en Guyane Française sur le site de la montagne de Kaw.
Ce site exceptionnel fait l¹objet de plusieurs mesures de conservation : Réserve Naturelle des Marais de Kaw-Roura, sanctuaire entre autre des derniers caïmans noirs, site Ramsar, Réserve Naturelle Volontaire de Trésor, ZNIEFF de type I.
Les études pluridisciplinaires réalisées par les scientifiques ont mis en évidence une biodiversité riche et exceptionnelle sur la montagne de Kaw et particulièrement sur le site des permis de CAMBIOR (ZNIEFF de type I).
Pourquoi la France, pays qui a les moyens de protéger ce patrimoine de l'humanité n’encourage-t-elle pas les activités durables (artisanat, écotourisme, recherche...) plutôt que de brader son territoire au profit de firmes qui méprisent les droits des générations futures ?
Je demande à l'Etat français de stopper fermement ce projet et d'assumer ses responsabilités de signataire de la convention sur la biodiversité.
Espérant que vous saurez faire prévaloir l'intérêt général et le bien commun de la Nation sur les intérêts de la firme CAMBIOR CBJ CAIMAN SAS, je vous prie de croire, Madame la Ministre, Monsieur le Préfet, en l'assurance de ma considération citoyenne.

Soit en envoyant une lettre aux adresses suivantes:
Préfecture du Département de la Guyane Rue Friedmont, BP 7008 93707 Cayenne Cedex*
Madame la Ministre Nelly OLIN Ministère de l'Ecologie et du Développement durable 20, avenue de Ségur 75302 Paris 07 SP.
Le "must" évidemment est de faire suivre suivre ce message à tout votre carnet d'adresses et de le donner à ceux qui ne sont pas encore sur la Toile.
En savoir plus ? Très peu de retombées économiques pour la Guyane:http://www.guyamag.com/online/modules.php?name=News&file=article&sid=58
La forêt a mauvaise mine:http://www.lepoint.fr/sciences/document.html?did=176724

03:12 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sauvez la planete |  Facebook |

Commentaires

He encontrado un descuento para el cybermonday. Tienen una suegra al 70% de descuento. Si te la quedas en tu casa, te la sirven con un 100% de descuento

Écrit par : antonioTepe | 03/12/2014

Les commentaires sont fermés.