15/06/2006

la Charte de Quaregnon (1893)


Charte de Quaregnon

1. - Les richesses, en général, et spécialement les moyens de production, sont ou des agentsnaturels ou le fruit du travail — manuel et cérébral — des générations antérieures, aussi bienque de la génération actuelle; elles doivent, par conséquent, être considérées comme lepatrimoine commun de l'humanité.
2. - Le droit à la jouissance de ce patrimoine, par des individus ou par des groupes, ne peutavoir d'autre fondement que l'utilité sociale, et d'autre but que d'assurer à tout être humain, laplus grande somme possible de liberté et de bien-être.
3. - La réalisation de cet idéal est incompatible avec le maintien du régime capitaliste, quidivise la société en deux classes nécessairement antagonistes: l'une, qui peut jouir de lapropriété, sans travail; l'autre, obligée d'abandonner une part de son produit à la classepossédante.

Grève de mineurs en 1906
4. - Les travailleurs ne peuvent attendre leur complet affranchissement que de la suppressiondes classes et d'une transformation radicale de la société actuelle. Cette transformation ne serapas seulement favorable au prolétariat, mais à l'humanité toute entière; néanmoins, commeelle est contraire aux intérêts immédiats de la classe possédante, l'émancipation destravailleurs sera essentiellement l’œuvre des travailleurs eux-mêmes.
5. - Ils devront avoir pour but, dans l'ordre économique, de s'assurer l'usage libre et gratuit detous les moyens de production. Ce résultat ne pourra être atteint, dans une société où le travailcollectif se substitue de plus en plus au travail individuel, que par l'appropriation collectivedes agents naturels et des instruments de travail.
6. - La transformation du régime capitaliste en régime collectiviste doit nécessairement êtreaccompagnée de transformations corrélatives :
a) Dans l'ordre moral, par le développement des sentiments altruistes et la pratiquede la solidarité;
b) Dans l'ordre politique, par la transformation de l'État en administration deschoses.
7. - Le socialisme doit donc poursuivre simultanément l'émancipation économique, morale etpolitique du prolétariat. Néanmoins, le point de vue économique doit être dominant, car laconcentration des capitaux entre les mains d'une seule classe constitue la base de toutes lesautres formes de sa domination.
Pour la réalisation de ces principes,
Le Parti ouvrier déclare,
1. Qu'il se considère comme le représentant, non seulement de la classe ouvrière,mais de tous les opprimés, sans distinction de nationalité, de culte, de race ou desexe;
2. Que les socialistes de tous les pays doivent être solidaires, l'émancipation destravailleurs n'étant pas une œuvre nationale, mais internationale ;
3. Que, dans leur lutte contre la classe capitaliste, les travailleurs doivent combattrepar tous les moyens qui sont en leur pouvoir, et, notamment, par l'action politique,le développement des associations libres et l'incessante propagation des principessocialistes.

01:59 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : histoire |  Facebook |

Commentaires

merci! pour ce petit rappel ô combien important!

Écrit par : Gregg | 15/06/2006

pour les femmes et pas contre les hommes, mon blog! jamais! l'humanité sans cette association hommes-femmes n'est pas viable. et pi on s'm si tant, non?

Écrit par : la p'tite mimi | 15/06/2006

Très beau texte Cette charte contient des principes très importants pour créer une société juste.

Écrit par : Yann GERMAIN | 15/06/2006

Bien ce blog. Continue

Écrit par : P@Le | 15/02/2008

Il est implicite que le mandant conserve la supériorité et que le destinataire reconnaît un statut limité dans la relation, et c'est dans ce sens que les chartes ont été historiquement accordées, et ce sens est retenue dans l'usage moderne du terme.

Écrit par : check my grammar | 22/08/2014

Les commentaires sont fermés.