19/02/2007

Signez la pétition et changez vos habitudes.


PÉTITION


De plus en plus fréquemment, fruits, légumes, viandes et autres fleursprovenant des quatre coins de la planète nous sont proposés dans les commerces.
Lorsque ces produits sont acheminés en Belgique (ou en Europe) par avion, le coût énergétique est extrêmement élevé, avec des émissions de CO2 horsnormes, 60 fois plus que le transport par voie maritime.
Par exemple, le seul transport aérien d’un kilogramme de… fraises d’Israël émet 2,6 kg de CO2, soit l’équivalent de 1 litre de pétrole. asperges du Pérou émet 8,4 kg de CO2, soit l’équivalent de 3,1 litres de pétrole. bœuf d’Argentine émet 9 kg de CO2, soit l’équivalent de 3,4 litres de pétrole. agneau de Nouvelle-Zélande émet 15 kg de CO2, soit l’équivalent de 5,6 litres de pétrole.
Cette pratique n’est pas neuve mais dans le contexte actuel de réchauffement climatique, cela devient interpellant. Je ne souhaite pas interdire les importations de ces produits frais mais, en tant que consommateur, je désire pouvoir faire mon choix en connaissance de cause.
C’est la raison pour laquelle j’en appelle aux partis politiques démocratiques belges pour qu’ils légifèrent en la matière et imposent aux distributeurs ’application de logos (un avion rouge et un bateau bleu, par exemple) indiquant systématiquement et clairement le mode de transport utilisé pour l’acheminement intercontinental de ces marchandises.


Cette pétition est réalisée à l’initiative du Collectif « Avion Rouge » composé de Fabrice Collignon (économiste, Liège), Pierre de Wit (architecte, Liège), David Leloup (journaliste, Liège), Pierre Ozer (docteur en sciences, Liège), DominiquePerrin (docteur en environnement, Flémalle), Sonia Veckmans (géographe, Yvoir) et Martin Willems (ingénieur, Rixensart).


Sur la toile : http://avionrouge.blogspot.com


SIGNEZ LA PETITIONhttp://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITIO...


avion rouge

00:51 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sauvez la planete |  Facebook |

Commentaires

Le marché est devenu totalement aberrant. Idem pour la gestion de notre environnement. Plutôt que de conserver des pâtures et des zones cultivables, nos gouvernants préfèrent donner le feu vert aux promoteurs immobiliers. les campagnes s'enlaidissent, les faux campagnards pullulent et ne cessent de s'agiter (fatalement!) sur les routes, pour un oui, pour un non. L'environnement trinque à mort. Le bétail n'a plus que des peaux de chagrin pour paître et l'on préfère désormais consommer des denrées qui viennent de loin...en attendant que "là-bas" aussi, le même scénario se répète. A vivre dans un monde de fous, ingérable, surpollué, comment faire encore confiance à qui que ce soit ? En quoi croire ? Pourquoi encore surpeupler une Terre considérablement ravagée ? Les réponses ne sont certainement pas dans l'un ou l'autre des 2000 (!) cultes que compte la Terre. Les religions, pas plus que les guerres ou le "tout économique" n'ont jamais rien résolu. Comme le dit Albert Jacquard dans son dernier livre, le compte à rebours à peut-être déjà commencé. Cela ne dépend que de nos comportements quotidiens...

Écrit par : Luffin | 13/04/2009

JE suis contre l'installation de cette porcherie industrielle, entendu le 14 avril sur France Inter.

Écrit par : JULLIN | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.