18/10/2007

Pourquoi le réchauffement climatique nous concerne tous


La réponse de Mr Rajendra Pachauri, président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), directeur général du Energy and Resources Institute de New Delhi.


GIEC


Rajendra Pachauri


(....) Tout d'abord le GIEC a établi que le réchauffement du climat est une réalité incontournable. Le GIEC a ainsi montré que les températures dans l'hémisphère Nord, pendant la deuxième moitié du 20ème siècle, étaient vraisemblablement supérieures à toute autre période comparable durant ces 500 dernières années, et certainement les plus chaudes depuis au moins 1.300 ans. Le GIEC a également déterminé que l'élévation des températures moyennes depuis le milieu du 20ème siècle est sans doute essentiellement due à une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre liées aux activités humaines.
Mais le changement climatique n'intervient pas d'une manière uniforme ou linéaire. Par exemple, on constate que la fréquence des fortes précipitations a augmenté sur la plupart des terres émergées, parallèlement à une augmentation de la durée et de l'intensité des épisodes de sècheresse, surtout dans les régions tropicales et subtropicales. On constate ainsi un déclin des précipitations en Méditerranée, en Afrique du Sud et dans certaines régions de l'Asie du Sud. D'une manière générale, le changement climatique risque fort d'exacerber des tensions déjà existantes dans les régions les plus pauvres et de nuire à la capacité des sociétés concernées de s'assurer des moyens d'existence durables.


Sècheresse


Vaches victimes de la sècheresse en Afrique


On estime que le changement climatique en Afrique compromettra l'approvisionnement en eau de 75 à 200 millions de personnes d'ici à 2020. Compte tenu de l'accroissement prévisible de la demande, cette situation ne manquera pas d'aggraver encore les conditions d'existence et les difficultés d'accès à l'eau, deux phénomènes déjà particulièrement inquiétants dans certaines parties du continent.
L'agriculture des régions les plus pauvres risque elle aussi de souffrir du changement climatique. On estime que la production agricole, notamment en ce qui concerne l'accès à la nourriture, sera gravement compromise par les variations et le changement climatique dans de nombreux pays et régions d'Afrique. On s'attend à une diminution des surfaces cultivables, de la durée des saisons fertiles et du rendement, surtout aux confins des zones arides et semi-arides. La sécurité alimentaire serait ainsi directement menacée et la malnutrition qui affecte le continent risque de s'aggraver encore. Les rendements de l'agriculture pluviale dans certains pays pourraient chuter de 50 % d'ici à 2020.


désert


...et le désert avance


Une autre conséquence inquiétante du changement climatique est la fonte des glaciers au niveau mondial, avec des effets potentiellement graves pour l'Asie du Sud et certaines régions de la Chine. La fonte des glaces de l'Himalaya va notamment augmenter les inondations ainsi que le risque accru d'avalanches de pierres provenant de l'effritement des parois rocheuses. Plus en aval, dans les vallées, le recul des glaciers pourrait entraîner un assèchement des rivières et une raréfaction des ressources en eau au cours des deux ou trois prochaines décennies. On s'attend globalement à une diminution des ressources en eau dans l'Asie centrale, australe, orientale et du Sud-Est. Dans le même temps, l'augmentation de la population et l'élévation du niveau de vie exigeront des quantités d'eau toujours plus importantes. On estime par conséquent que le changement climatique pourrait affecter l'accès à l'eau en Asie de plus d'un milliard de personnes dans les années 2050.


glacier


Les effets du changement climatique dans les parties du monde les plus vulnérables exigent que l'on procède à une évaluation précise de l'aide humanitaire internationale. En résumé des ressources à grande échelle vont être nécessaires pour l'adaptation aux changements climatiques. Sans aucun doute, cela serait une meilleure approche pour la communauté mondiale au lieu d'apporter une assistance d'urgence en cas de catastrophes et d'évènements météorologiques extrêmes, dont la fréquence va très certainement augmentera l'avenir.


Katrina2


L'ouragan Katrina qui a ravagé la Nouvelle Orléans le 29 août 2005


Par ailleurs, le changement climatique doit aussi être abordé sous l'angle de l'équité .S'il est incontestable que des efforts d'adaptation devront rapidement être consentis, reste qu'une augmentation non maîtrisée des émissions de gaz à effet de serre des pays développés entraînera des augmentations de température encore plus marquées et des contrecoups encore plus graves. Il est donc essentiel d'appliquer des mesures de limitation d'émissions, tel qu'évalué par le GIEC, est très modeste en comparaison des coûts engendrés par le changement climatique.
Dans l'hypothèse où aucune mesure n'est prise pour limiter les émissions, on doit s'attendre à un accroissement des écarts de richesse et de revenus entre nations. Or une extension de la pauvreté 'serait non seulement éthiquement inacceptable, mais aussi source de menaces pour la sécurité et la stabilité mondiales


Jourdain


Le Jourdain déjà aujourd'hui source de tension au Moyen-Orient.


L'apparition d'un grand nombre de «réfugiés environnementaux» dans différentes régions du monde constituerait non seulement un problème humanitaire de grande ampleur, mais pourrait également entraîner des crises sociales qui doivent être évitées.
D'une manière générale, il convient donc de prendre des mesures rigoureuses et immédiates de limitation des émissions, les moyens et méthodes appropriés étant d'ores et déjà à notre disposition. Cependant l'urgence liée à l'adaptation aux effets du changement climatique doit bénéficier d'une attention accrue, en particulier au profit des communautés les plus pauvres. Compte tenu des connaissances que nous apporte le GIEC, le monde doit envisager le changement climatique comme un problème grave exigeant pour sa résolution une approche humanitaire.


Source: Le Soir du 18/10/2007


Signez la pétition contre la publicité pour les transports polluants

http://www.stoppubauto.be/

17:17 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : sauvez la planete |  Facebook |

Commentaires

demande d'utilisation d'imagera Bonjour,
Afin d'illustrer notre exposé sur la faim dans le monde, nous souhaiterions utiliser l'image de votre site représentant les vaches victimes de la sécheresse. Serait-ce possible ?

Cordialement.

Écrit par : louise | 15/12/2009

Bonjour, je suis élève en première et j'aimerai votre accord pour utiliser une de vos photo pour mes TPE. Cordialement.

Écrit par : Emma. | 04/12/2010

Bonjour, je suis élève en première et j'aimerai votre accord pour utiliser une de vos photo pour mes TPE. Cordialement.

Écrit par : Emma. | 04/12/2010

Pas de problème. Ces photos ne sont pas à moi. Je les ai trouvées sur Internet.

Écrit par : Patrice | 04/12/2010

C'est du Nimport'naouak !

Écrit par : Canelais | 05/11/2011

Bonjour serais ce possible de savoir qui a pris la photo avec les vaches lors de la sècheresse ? C'est pour mes TPE. merci

Écrit par : Romane | 24/01/2012

Pas la moindre idée. Je sais, c'est un défaut de ce blog: les sources des photos ne sont pas citées. Elles proviennent d'Internet. Je vais tenter, si j'écris encore quelque chose la dessus, de remédier au problème. Mais pour ce qui est déjà publié, c'est trop tard. Cordialement.

Écrit par : Patrice Lambert | 24/01/2012

Une bonne information. Comme expliqué dans ce réchauffement de la planète est vraiment attaquer notre terre. En particulier, nous pouvons éprouver les changements climatiques autour de nous. Et la plus grande cause de cela est le CO2 formé dans l'atmosphère. Nous devons nous battre contre cela; sinon il peut causer de sérieux problèmes.

Écrit par : snoring solutions | 06/05/2014

Extinctions dues à l'évolution des régimes de température des espèces. Des effets significatifs pour les humains comprennent la menace à la sécurité alimentaire de la baisse du rendement des cultures et la perte de l'habitat de l'inondation.

Écrit par : research paper writers | 22/08/2014

En particulier, ont propagé avec les mouvements de l'homme et des animaux dans une relation symbiotique comme un moyen pour la dispersion des graines et de la nutrition, respectivement; en fait, les humains et de nombreux animaux ont une dépendance à fruits en tant que source de nourriture.

Écrit par : best argan oil | 22/10/2014

Les commentaires sont fermés.