25/09/2009

La bête n'est pas morte !

Courrier international

Le juge Baltasar Garzón comparaît sur le banc des accusés

10.09.2009

Baltasar Garzón nie toute forfaiture et maintient que son action était conforme à la légalité", titre le quotidien ABC. Le 9 septembre, le juge espagnol a été entendu pendant quatre heures par un magistrat instructeur du Tribunal suprême espagnol. Le syndicat de fonctionnaires Manos limpias (Mains propres), décrit comme très à droite, a déposé plainte contre lui pour prévarication. Il accuse le juge d'avoir monté un "artifice juridique" pour ouvrir une enquête sur les disparus du franquisme et passer outre à la loi d'amnistie de 1977.


21:39 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.