22/11/2009

Encore plus de CO2 dans l'atmosphère en 2008


Futura_sciences-logo


2% de dioxyde de carbone en plus dans l’atmosphère en 2008. Les causes ? Le charbon et la croissance économique, toujours corrélée aux émissions de CO2, d’une part, et ralentissement des puits de carbone d’autre part.


Une étude internationale du Global Carbon Project (GCP) à laquelle ont participé des chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) et de l'Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) met en lumière l’accélération des émissions de CO2 qui augmentent de 2% en en 2008, autrement dit de 1,3 tonne de carbone par habitant et par an.


Capitalisme contre le climat (01)


C’est 30% d’émissions en plus par rapport aux années 1990-2000, essentiellement dues à la croissance économique, laquelle est toujours corrélée aux émissions de CO2. L’utilisation du charbon compense les améliorations obtenues dans la lutte contre la déforestation et la diminution de la consommation de pétrole.


Des puits de carbone en difficulté


Par ailleurs, les puits de carbone peinent à suivre ces émissions et n’en absorbent que 45%. Les dégradations humaines et le changement climatique réduisent l’efficacité des transferts de carbone depuis l’atmosphère vers les océans et la biosphère.


Depuis 1990, année de référence du Protocole de Kyoto, les émissions ont augmenté de 41% et suivent le scénario de plus forte émission défini par le Groupe Intergouvernemental d'Etude du Climat (Giec).


Grégoire Macqueron - 21/09/2009


Charbon


Le charbon est fortement responsable de l'accroissement des émissions de dioxyde de carbone

14:49 Écrit par Patrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sauvez la planete |  Facebook |

Commentaires

J'avais consacré mon TFE aux scénarios climatiques et socio-économiques du réchauffement.

Certes, il faut faire des efforts mais comment en vouloir aux pays émergents ? Lorsque les premiers réfugiés climatiques seront en nombre, les États concernés (tel quel Tuvalu) pourraient-ils attaquer les "gros pollueurs" devant une Cour internationale de Justice ?

Bref, c'est sujet vaste qui n'est pas prêt d'être réglé ...

Écrit par : Sébastien Strazzer | 22/11/2009

Les commentaires sont fermés.